Analyse ADN et erreurs de témoignage

Saks & Koehler (2005) ont analysé les cas de condamnés qui ont été disculpés suite à des analyses ADN aux Etats Unis. Généralement, plusieurs types de preuves ont été retenues pour leur condamnation. Mais les erreurs de témoignage et d’identification en sont la cause la plus fréquente (71% des cas recensés).

Référence :

Saks, M.J., Koehler, J.J. (2005). The coming paradigm shift in forensic identification science. Science, 309, 892-895.