Calibrage (Calibration)

Les méthodes de calibrage permettent d’évaluer la relation entre la certitude et l’exactitude avec lesquelles un suspect a été identifié par le témoin, en mesurant l’association entre les probabilités subjectives (ici, les niveau de confiance des sujets, 100%, 80%, 60%....) et les probabilités objectives (autrement dit, la précision de sujets).

La façon la plus simple d’avoir une idée du calibrage est d’inspecter visuellement un graphique qui va croiser ces probabilités subjectives et objectives (voir la figure ci-dessous). Le calibrage parfait entre la confiance et l’exactitude se concrétise par une fonction linéaire : 100% d’exactitude du témoignage pour les témoins qui se disent 100% confiants, 90% pour ceux qui se déclarent confiants à 90%, 80% lorsque les témoins affirment être sûrs à 80% et ainsi de suite.

JPEG - 14.5 ko
Figure 1. Courbe de calibrage parfait

Trois indices statistiques permettent également d’évaluer le calibrage :

- L’indice de calibrage C permet d’indiquer l’étendue avec laquelle un échantillon dévie du calibrage parfait. Il varie de 0 (calibrage parfait) à 1 (calibrage mauvais) ;
- L’indice O/U (pour Overconfidence/Underconfidence) permet de savoir si des sujets sont plus confiants ou moins confiants relativement à l’exactitude de leur témoignage. Il varie de -1 (sous confiance extrême) à +1 (surconfiance extême) ;
- La résolution permet d’évaluer l’étendue avec laquelle les jugements de confiance peuvent discriminer les décisions correctes et les décisions incorrectes. Cet indice varie de 0 (absence de discrimination) à +1 (discrimination parfaite).