Niveau de traitement (Levels of processing)

Théorie de la mémoire de Craik & Lokhart (1972). Plus l’encodage des informations est profond (sémantique, conceptuel), plus les traces mnésiques sont résistantes par rapport à un traitement superficiel. La profondeur du traitement est généralement testée au moyen de tâches d’orientation : on compare la performance de la mémoire après avoir orienté certains sujets à effectuer un traitement profond des stimulus, et d’autres sujets, un traitement superficiel.