[Parution] Handbook of metamemory and memory

Quelles connaissances sur la mémoire possèdent les jurés pour apprécier la crédibilité d’un témoignage ? Est-ce qu’un témoin peut être sûr et certain d’avoir identifié avec précision un suspect dans une parade d’identification ? Peut-il faire confiance à sa mémoire ? Comment s’y prend-il pour distinguer un vrai d’un faux souvenir ?

Dans toutes ces situations intervient ce que les psychologues cognitivistes appellent la métamémoire. Il s’agit des connaissances que nous possédons sur notre mémoire et sur la mémoire en général, ainsi que des processus de contrôle et de régulation que nous mettons en œuvre quand nous effectuons une tâche mnésique.

Sous la direction de John Dunlosky et de Robert A. Bjork, certains des meilleurs spécialistes font le point sur cette notion et sur ses relations avec la mémoire dans un ouvrage paru chez Psychology Press. Si la psychologie du témoignage n’y est pas abordée directement, les personnes confrontées aux souvenirs des témoins, des victimes et des suspects y trouveront néanmoins des éclairages intéressants (voir, toutefois, le chapitre consacré à l’influence de la métamémoire dans la formation des faux souvenirs).

Référence :

Dunlovsky, J., & Bjork, R.A. (2008). Handbook of Metamemory and Memory. Hove : Psychology Press