[Parution] La nature des premiers souvenirs

Le psychologue Mark Howe, de l’Université de Lancaster, au Royaume-Uni, publie une revue de la littérature empirique et théorique sur le développement de la mémoire à long terme chez l’enfant. L’auteur traite aussi bien des résultats de la recherche fondamentale que des travaux ayant une visée plus appliquée, en particulier dans le domaine des témoignages en justice.

Dans la première partie, l’auteur discute de l’importance de comprendre les premiers signes de la mémoire, de la manière d’étudier le fonctionnement mnésique chez les organismes non verbaux, tout particulièrement chez les bébés humains, ainsi que les bases neurobiologiques du développement de la mémoire.

La seconde partie aborde le problème de l’amnésie infantile, du début de la mémoire autobiographique, de son développement précoce et des relations entre conscience et développement mnésique.

La troisième partie porte sur l’influence de la singularité des évènements, des émotions, du stress et des traumatismes sur le développement de la mémoire, ainsi que du fonctionnement mnésique chez les enfants maltraités. Un chapitre est également consacré aux faux souvenirs spontanés et induits chez l’enfant.

Enfin, la quatrième partie expose le point de vue de l’auteur sur le caractère adaptatif de la mémoire.

Référence :

Howe, M. L. (2011). The Nature of Early Memory : An Adaptive Theory of the Genesis and Development of Memory. New York : Oxford University Press. Sur le web