• Accueil
  • Brèves
  • [Parution] Psychologie des identifications de suspects

[Parution] Psychologie des identifications de suspects

Selon les données de l’Innocence Project, aux États-Unis, les erreurs d’identifications sont la cause principale des condamnations de personnes innocentes. Depuis une trentaine d’années, les psychologues se sont emparés de ce problème. Ils ont depuis publié un nombre important de recherches sur le terrain et d’expériences en laboratoire afin de mieux comprendre les facteurs influençant la mémoire et les décisions de témoins oculaires participant à une séance d’identification de suspect (ou tapissage).

C’est cette littérature scientifique qui est résumée (en anglais) par les chercheurs James Lampinen, Jeffrey Neuschatz et Andrew Cling. Leur synthèse analyse les approches théoriques des identifications oculaires, l’influence des variables d’estimation (celles qui ne sont pas contrôlables par le système judiciaire, comme la durée d’exposition d’un témoin au visage du malfaiteur), celle des variables du système (facteurs sous le contrôle du système judiciaire, comme les consignes données au témoin avant sa participation à un tapissage), les indicateurs de fiabilité des identifications, les recherches sur le terrain et le rôle de l’expert des témoignages au cours d’un procès.

Référence :

Lampinen, J. M., Neuschatz, J. S., & Cling, A. D. (2012). The Psychology of Eyewitness Identification. Hove : Psychology Press Ltd. Sur le web.