Agressions sexuelles et dessin d’un personnage chez l’enfant

16 février 2006 par Frank Arnould

Peut-on détecter un enfant victime d’agressions sexuelles en analysant son dessin d’un personnage ?

Certains professionnels estiment que la présence de signes particuliers dans le dessin d’un personnage permettrait de détecter les enfants ayant subi des agressions sexuelles. Les jeunes victimes projetteraient ainsi dans leur production graphique, sous forme de représentations symboliques, les évènements qu’ils ont vécus.

Ces caractéristiques sont-elles réellement propres aux enfants sexuellement agressés ? Pour répondre à cette question, Williams, Wiener et MacMillan (2005) proposent à des enfants de construire un personnage à partir de pièces d’habillement et de parties du corps. Certaines d’entre elles représentent les aspects d’un personnage censés révéler l’existence d’agressions sexuelles.

Les résultats montrent que, individuellement ou en combinaison, leur utilisation dans la construction d’un personnage ne permet pas de distinguer les jeunes participants agressés sexuellement d’enfants non agressés, mais présentant des troubles émotionnels et du comportement, ou d’enfants non agressés sans symptôme clinique.

Williams et ses collègues reconnaissent que leur étude reste exploratoire, la technique de construction d’un personnage étant nouvelle. Cependant, leurs données confirment celles obtenues par d’autres travaux, remettant en cause la validité de certaines caractéristiques des dessins d’un personnage comme étant propres aux enfants agressés sexuellement

Dans leur étude, Williams et ses collaborateurs font une observation nouvelle qui mériterait un approfondissement ultérieur. Les garçons agressés sexuellement ont d’abord construit le personnage féminin avant le personnage masculin. Tous ces enfants avaient été agressés par un homme.

Référence :

Williams, S.D., Wiener, J., & MacMillan, H. (2005). Build-a-person technique : An examination of the validity of human features as evidence of childhood sexual abuse. Child Abuse & Neglect, 29, 701-713.

Mots-clés :

Dessin - Abus sexuels - Agressions sexuelles - Construction d’un personnage - Enfants

À lire également sur PsychoTémoins :

Témoignages d’enfants : les aides non verbales aident-elles vraiment ?

Recueil des témoignages d’enfants : dessiner et raconter ?

Témoignages et dessins d’enfants : un problème de taille

Le dessin d’un personnage peut-il aider les enfants à témoigner à propos d’attouchements corporels ?

Utilisation d’un dessin dans le recueil des témoignages d’enfants : une méthode efficace ?