Aptes à témoigner ?

1er juin 2011 par Frank Arnould

L’aptitude à témoigner des enfants agressés sexuellement dépendrait plus de facteurs parentaux que de la sévérité des symptômes développés après le traumatisme.

PNG - 80.7 ko
Le soutien parental aide les enfants à témoigner

Une équipe de chercheurs coréens a identifié certains facteurs favorisant la capacité à témoigner chez cent-quatre-vingt-neuf enfants âgés de 8 à 13 ans, probablement victimes d’agressions sexuelles (Kim, Choi, & Shin, 2011).

Les résultats ont indiqué que le niveau de dépression, d’anxiété, d’état de stress posttraumatique des enfants n’a pas influencé cette aptitude, pas plus que celui de la gravité de l’agression, le type de relation entre l’agresseur et la victime, l’âge [1], le type de dévoilement, et la durée moyenne du premier dévoilement. En revanche, les témoignages ont été plus fiables quand l’agression a été isolée que lorsqu’elle s’est répétée.

Si les facteurs personnels des victimes ont donc eu peu d’impact sur la qualité de leurs témoignages, ce n’est pas le cas des facteurs psychosociaux propres à leurs parents. Ainsi, les déclarations se sont révélées être plus fiables quand les parents ont soutenu moralement leur enfant ou quand ils étaient eux-mêmes moins déprimés.

« […] promouvoir le soutien parental par le biais de la psychoéducation est l’un des aspects les plus importants non seulement pour aider les enfants à surmonter le traumatisme psychologique, mais aussi pour améliorer la précision de leurs témoignages », concluent les chercheurs (p. 178, notre traduction).

Référence :

Kim, T. K., Choi, S., & Shin, Y. J. (2011). Psychosocial factors influencing competency of children’s statements on sexual trauma. Child Abuse & Neglect, 35(3), 173-179.

Mots clés :

Agressions sexuelles – Abus sexuels – Psychopathologie – Facteurs psychosociaux – Parents – Milieu familial – Mineurs – Enfants d’âge scolaire – Préadolescents

À lire également sur PsychoTémoins :

Sous-rubrique Actualités de la recherche – Témoignages d’enfants

Crédit photo :

CityofElkCity
Certains droits réservés (licence Creative Commons)


[1] Concernant cet aspect, il faut rester prudent, puisque l’échantillon était limité aux enfants de 8 à 13 ans.