Comportement visuel et identification de suspect

19 juin 2009 par Frank Arnould

L’étude des mouvements oculaires effectués pendant la perception d’une parade d’identification, permettrait-elle de juger la précision des décisions prises par les témoins oculaires ?

PNG - 63.7 ko

Selon le psychologue Gary Wells, les témoins oculaires utiliseraient une stratégie d’identification absolue ou relative pour décider si l’auteur d’un crime est présent ou non dans une parade d’identification [1] (Wells, 1984). La première consiste à comparer chaque membre de la parade directement avec le souvenir du coupable. La seconde consiste à comparer les membres de la parade entre eux, et à choisir celui ressemblant le plus au coupable. Les témoins utilisant cette technique seraient donc plus enclins à commettre des erreurs d’identification, en particulier dans les tapissages simultanés [2].

Généralement, les témoins sont interrogés verbalement par les chercheurs sur le type de stratégie utilisé pendant la séance d’identification. Cette façon de procéder n’est pas forcément judicieuse. Les témoins ont-ils compris les questions posées ? Répondent-ils vraiment de façon honnête ? Peuvent-ils vraiment analyser leurs propres processus cognitifs et les décrire ensuite verbalement ?

Avec ses collègues, la psychologue Jamal Mansour, de l’Université Queen, au Canada, pense que ces différentes stratégies pourraient s’exprimer dans le comportement visuel des témoins auscultant une parade d’identification. Par exemple, si les mouvements des yeux indiquent des comparaisons entre visages, le témoin utilise certainement une stratégie relative d’identification. L’analyse des mouvements oculaires pourrait-elle alors devenir une méthode alternative permettant de distinguer les témoins précis des témoins imprécis ?

Les résultats obtenus par ces chercheurs, publiés dans Applied Cognitive Psychology, sont moins encourageants que prévu. L’analyse du comportement visuel ne permet pas de discriminer suffisamment ces témoins, concluent-ils, même si des différences statistiquement significatives, mais numériquement faibles, sont observées.

Les chercheurs constatent que les mouvements oculaires des participants indiquent qu’ils utilisent principalement une stratégie d’identification relative dans les tapissages simultanés auxquels ils ont participé. Pourtant, interrogés verbalement, ils rapportent avoir mis en œuvre une stratégie absolue !

Références :

Mansour, J. K., Lindsay, R. C. L., Brewer, N., & Munhall, K. G. (2009). Characterizing visual behaviour in a lineup task. Applied Cognitive Psychology, 23(7), 1012-1026.

Wells, G. L. (1984). The psychology of lineup identifications. Journal of Applied Social Psychology, 14(2), 89-103.

Mots clés :

Témoignage oculaire – Parade d’identification – Tapissage de police – Mémoire – Stratégie – Cognition – Mouvements oculaires – Fixations visuelles – Vision – Perception - Adultes

À lire également sur PsychoTémoins :

Rubrique Actualités de la recherche - Parades d’identification, Reconnaissance des visages et des voix

Crédit photo :

Didier-lg
Certains droits réservés (Licence Creative Commons)


[1] Cette dichotomie fait l’objet de critiques dans la littérature scientifique. Voir Mansour et coll. (2009) pour une discussion concernant cet aspect.

[2] Dans ce type de tapissage, le plus courant, les membres de la parade sont tous alignés en même temps devant le témoin.