Détecter le mensonge : besoin de cognition ?

7 janvier 2011 par Frank Arnould

Les personnes disposées à s’engager dans des efforts cognitifs détectent mieux le mensonge et la vérité.

PNG - 58 ko

Le besoin de cognition correspond à la tendance d’un individu à vouloir s’engager dans des activités de réflexion (Cacioppo & Petty, 1982 ; Ginet & Py, 2000). Selon les résultats d’une série d’expériences publiée par le psychologue allemand Marc-André Reinhard, de l’Université de Mannheim, cette disposition aux efforts cognitifs modulerait la capacité à juger la crédibilité d’une personne et à détecter le mensonge (Reinhard, 2010).

En effet, les individus ayant un niveau élevé de besoin de cognition jugent plus précisément la crédibilité d’une personne et détectent mieux le mensonge et la vérité que les individus moins disposés aux efforts cognitifs et aux activités réflexives.

Ces données peuvent être analysées dans le cadre des théories faisant état de deux modes différents de traitement des informations, pouvant être utilisés pour former ou modifier des attitudes. Les individus se servant de la voie centrale de traitement s’engagent dans des efforts cognitifs et utilisent toutes les informations pertinentes à leur disposition. Ceux se servant de la voie périphérique de traitement fournissent moins d’efforts cognitifs et s’aident de règles de jugement (les heuristiques) pour former leurs opinions.

Les résultats de Marc-André Reinhard indiquent justement que les individus ayant un fort besoin de cognition utilisent à la fois des indices verbaux et non verbaux pour juger la crédibilité d’une personne et détecter le mensonge et la vérité. Ils utiliseraient donc la voie centrale de traitement des informations. En revanche, les individus ayant un faible besoin de cognition s’en tiennent aux indices non verbaux et sont donc moins précis dans leurs jugements. Ils utiliseraient préférentiellement la voie périphérique de traitement.

Références :

Cacioppo, J., & Petty, R. (1982). The need for cognition. Journal of Personality and Social Psychology, 42(1), 116-131.

Ginet, A., & Py, J. (2000). Le Besoin de cognition : une échelle française pour enfants et ses conséquences au plan sociocognitif. L’année psychologique, 100(4), 585–627.

Reinhard, M. (2010). Need for Cognition and the process of lie detection. Journal of Experimental Social Psychology, 46(6), 961-971.

Mots clés :

Détection du mensonge – Crédibilité – Besoin de cognition – Personnalité – Effort cognitif – Indices verbaux et non verbaux du mensonge – Traitement de l’information – Adultes

À lire également sur PsychoTémoins :

Sous-rubrique Actualités de la recherche – Mensonge et détection du mensonge

Quels indices utilisons-nous pour évaluer la crédibilité d’une personne ?

Détection du mensonge : changer les pratiques

Crédit photo :

Muzo178
Certains droits réservés (Licence Creative Commons)