• Accueil
  • Actualités
  • Détecter le mensonge : l’effet inattendu d’une série télévisée

Détecter le mensonge : l’effet inattendu d’une série télévisée

4 février 2011 par Frank Arnould

Suivre les experts de la série « Lie to Me » aide-t-il à mieux détecter le mensonge ?

PNG - 53.2 ko

C’est en traquant les comportements non verbaux du mensonge que les experts de la série Lie to Me participent à la résolution d’affaires criminelles. La promotion de la fiction américaine, diffusée depuis peu sur les ondes françaises, s’est largement faite sur l’idée que son contenu était scientifiquement fondé. Pourtant, la majorité des recherches sur le mensonge et sa détection tend à prouver que ce n’est pas vraiment le cas.

Contrairement aux présupposés de la série, peu de signes non verbaux sont significativement associés au mensonge (Sporer & Schwandt, 2006, 2007). Distinguer l’honnêteté de la tromperie à l’aide de ces seuls indices ne serait donc pas une stratégie particulièrement efficace (Vrij, 2008). Par ailleurs, la présence de micro-expressions faciales chez les menteurs, que les experts de la série utilisent dans leurs investigations, manque encore de validation scientifique (Porter & ten Brinke, 2008 ; Porter & ten Brinke, 2010).

L’équipe dirigée par Tim Levine, de l’Université d’État du Michigan, aux États-Unis, a découvert un effet inattendu de la série (Levine, Serota, & Shulman, 2010). Cent-huit étudiants ont pris part à l’expérience. Certains sujets ont visionné un épisode de Lie to Me, d’autres, un épisode de Numb3rs, fiction mettant en scène un jeune professeur utilisant son génie des mathématiques pour résoudre différentes enquêtes criminelles. Un dernier groupe de participants n’a visionné aucune série et a servi de groupe contrôle. Tous les sujets ont ensuite jugé l’honnêteté de douze personnes, six d’entre elles mentant, les six autres disant la vérité.

Les participants ayant visionné l’épisode de Lie to Me se sont montrés plus suspicieux concernant l’honnêteté des individus interrogés, ce qui les a conduit plus souvent, par rapport au groupe contrôle, à déclarer qu’une personne honnête était en train de mentir. Rien d’étonnant à cela, ont estimé les auteurs de l’étude, puisque le personnage principal de la série est constamment à l’affut du mensonge, dépeint comme un phénomène omniprésent.

Tim Levine et ses collègues ont également noté que le plus grand scepticisme de ces participants ne s’accompagnait pas pour autant d’une meilleure détection du mensonge ou d’une amélioration de leur capacité à distinguer le mensonge de la vérité.

« Par conséquent, Lie to Me favorise le scepticisme au détriment de la précision » chez les spectateurs de la série, concluent les chercheurs (p. 853, notre traduction).

Références :

Levine, T. R., Serota, K. B., & Shulman, H. C. (2010). The impact of Lie to Me on viewers’ actual ability to detect deception.Communication Research, 37(6), 847 -856.

Porter, S., & ten Brinke, L. (2008). Reading between the lies : Identifying concealed and falsified emotions universal facial expressions. Psychological Science, 19(5), 508-514.

Porter, S., & ten Brinke, L. T. (2010). The truth about lies : What works in detecting high-stakes deception ? Legal and Criminological Psychology, 15(1), 57-75.

Sporer, S., & Schwandt, B. (2006). Paraverbal indicators of deception : A meta-analytic synthesis. Applied Cognitive Psychology, 20(4), 421-446.

Sporer, S., & Schwandt, B. (2007). Moderators of nonverbal indicators of deception. Psychology, Public Policy, and Law, 13(1), 1-34.

Vrij, A. (2008). Nonverbal dominance versus verbal accuracy in lie detection. Criminal Justice and Behavior, 35(10), 1323 -1336.

Sur le web :

Page personnelle de Tim Levine, Université d’état du Michigan (en anglais)

À lire également sur PsychoTémoins :

Micro-expressions faciales et mensonge : micro-preuves ?

Existe-t-il vraiment des indices comportementaux du mensonge ?

Détection du mensonge : changer les pratiques

Sous-rubrique Actualités de la recherche – Mensonge et détection du mensonge

Crédit photo :

sk8geek
Certains droits réservés (Licence Creative Commons)