Émotions, suggestibilité et témoignage chez l’enfant

16 juillet 2008 par Frank Arnould

Une équipe de chercheurs étudient l’influence de la tristesse, de la joie et de la colère sur le témoignage d’enfants âgés de 4 à 6 ans.

JPEG - 14.7 ko

Les enfants témoignant au cours d’une enquête judiciaire ont vécu des évènements émotionnellement pénibles. L’effet relatif d’émotions spécifiques sur la mémoire enfantine reste pourtant mal connu (Davis, Quas & Levine, 2008). Un travail récent apporte des informations nouvelles. Selon les résultats publiés par la psychologue Linda J. Levine et ses collègues, les jeunes enfants éprouvant de la tristesse au moment des faits pourraient être plus vulnérables aux suggestions pendant leur interrogatoire.

Dans une première expérience, des enfants âgés de 4 à 6 ans participent à trois histoires interactives présentées sur un écran vidéo. Chacune d’elles leur permet de gagner un prix. L’effort des enfants pour le remporter est couronné ou non de succès, afin de provoquer chez eux de la joie, de la colère ou de la tristesse.

Le type d’émotion ressentie n’a pas d’influence sur le nombre total d’informations dont ils se souviennent à propos des différentes histoires. Par contre, les jeunes participants intègrent plus fréquemment dans leurs souvenirs des suggestions de l’interviewer quand ils ont éprouvé de la tristesse plutôt que de la gaieté ou de la colère.

Une deuxième expérience, utilisant une méthodologie différente, confirme la plus grande susceptibilité des jeunes enfants aux suggestions quand ils sont tristes.

Références :

Davis, E.L., Quas, J.A., & Levine, L.J. (2008). Children’s memory for stressful events : Exploring the role of discrete emotions. In M.L. Howe, Goodman, G.S., & Cicchetti, D. (Eds.), Stress, trauma, and children’s memory development : Neurobiological, cognitive, and clinical perspectives (pp. 236-264). New York : Oxford University Press.

Levine, L.J., Burgess, S.L., & Laney, C. (2008). Effects of discrete emotions on young children’s suggestibility. Developmental Psychology, 44(3), 681-694.

Mots clés :

Mémoire autobiographique, Mémoire des histoires, Suggestibilité, Faux souvenirs, Émotion, Tristesse, Joie, Colère, Enfants.

Crédit photo :

•●pfaff
Certains droits réservés (Licence Creative Commons)