Faux souvenirs : centraux ou périphériques ?

19 novembre 2009 par Frank Arnould

Les témoins oculaires accepteraient moins facilement les suggestions trompeuses concernant les éléments centraux d’un crime que celles portant sur ses détails périphériques, mais…

JPEG - 18.6 ko

Des psychologues espagnols ont proposé à des étudiants d’université de visionner l’enregistrement vidéo d’un braquage de banque (Luna & Migueles, 2009). Quelques minutes plus tard, ces « témoins oculaires » ont été interrogés sur le crime, le questionnaire distillant, pour une partie d’entre eux, plusieurs informations erronées sur les faits. Ces suggestions trompeuses concernaient des éléments aussi bien centraux que périphériques du braquage.

Interrogés une nouvelle fois le lendemain après les faits, les chercheurs ont constaté que les participants soumis aux informations trompeuses étaient moins stricts dans leurs réponses quand ils devaient décider s’ils reconnaissaient ou non des éléments du crime.

De plus, ces personnes ont intégré plus fréquemment dans leurs souvenirs les suggestions erronées concernant des détails périphériques du vol. Mais les psychologues ont aussi observé un autre phénomène important : quand ces témoins reconnaissaient à tort un élément central qui leur avait été suggéré, ils pouvaient le faire avec une grande assurance !

« En résumé, les fausses informations peuvent lourdement détériorer notre mémoire et influencer la confiance que nous avons dans nos souvenirs. Ces effets devraient être pris en compte quand des témoignages sont évalués dans une salle d’audience afin de prévenir une contamination possible de la mémoire », ont conclu les auteurs de l’étude (p. 411, notre traduction).

Référence :

Luna, K., & Migueles, M. (2009). Acceptance and confidence of central and peripheral misinformation. Spanish Journal of Psychology, 12(2), 405-413.

Mots clés :

Témoignage oculaire – Faux souvenirs induits – Suggestions – Fausses informations – Mémoire – Cognition – Adultes

Crédit photo :

vvooster
Certains droits réservés (Licence Creative Commons)