Faux souvenirs : la révélation ?

26 mai 2009 par Frank Arnould

Notre vision du passé dépendrait des traitements cognitifs que nous effectuons au moment où nous nous en souvenons.

PNG - 96.2 ko
Vous souvenez-vous, qu’enfant, vous avez brisé une « tvrei » avec un ballon ?

En 2002, le psychologue Daniel Bernstein, de l’Université de Washington, aux États-Unis, fait avec ses collègues une découverte surprenante. Les participants de leur expérience affirment être plus certains d’avoir vécu différents évènements dans leur enfance si la description de ces derniers contient un mot à déchiffrer (par exemple : « avoir brisé une tvrei avec un ballon ») ! Ce phénomène, l’effet de révélation, déjà connu avec des stimuli verbaux au moment de la publication de l’article (voir, par exemple, Watkins et Peynircioglu, 1990) est alors observé pour la première fois dans une tâche de mémoire autobiographique.

Dans une série d’expériences venant de paraître dans Psychonomic Bulletin & Review, Daniel Berntein et ses collaborateurs poursuivent l’étude de cet effet sur les souvenirs lointains. Les chercheurs constatent que les participants sont plus certains d’avoir vécu certaines expériences dans leur enfance si ces jugements de certitude sont précédés immédiatement par la résolution de l’anagramme d’un mot associé ou non avec la description des évènements ! Selon les analyses effectuées par les chercheurs, cette certitude accrue pourrait bien refléter l’existence de faux souvenirs, au moins en partie. L’effet de révélation autobiographique semble cependant être de courte durée : il disparaît quand la résolution d’anagrammes précède de 20 secondes l’évaluation des évènements autobiographiques.

Effet de révélation et reconnaissance de visages

En 2004, les psychologues américains Brian Bornstein et Jeffrey Wilson découvrent l’existence d’un effet de révélation dans la reconnaissance de visages. Les sujets doivent étudier différents visages, puis tenter de les reconnaître parmi d’autres, totalement nouveaux (les leurres). Au moment du test, la moitié des visages est présentée d’abord à l’envers puis à l’endroit. Les résultats montrent que les participants considèrent plus souvent ces visages « révélés » comme ayant été déjà présentés, qu’il s’agisse de visages réellement étudiés… ou de leurres. L’effet de révélation persiste même quand les visages reconnus sont précédés par un visage inversé différent !

Pour ces chercheurs, un témoin oculaire pourrait être plus enclin à déclarer avoir vu un visage sur les lieux du crime si, au moment de l’identification, il le perçoit d’abord d’une façon dégradée, que le visage soit celui du coupable… ou d’un innocent. Les auteurs recommandent donc de minimiser les conditions pouvant contribuer à accroître le risque de fausses identifications, comme le fait de « révéler » les membres d’une parade d’identification (p. 146).

Références :

Bernstein, D.M., Whittlesea, BW.A., & Loftus, E.F. (2002). Increasing confidence in remote autobiographical memory and general knowledge : Extensions of the revelation effect. Memory & Cognition, 30(3), 432-438.

Bernstein, D. M., Rudd, M. E., Erdfelder, E., Godfrey, R., & Loftus, E. F. (2009). The revelation effect for autobiographical memory : A mixture-model analysis. Psychonomic Bulletin & Review, 16(3), 463-468.

Borstein, B.H., & Wilson, J.R. (2004). Extending the revelation effect to faces : Haven’t we met before ? Memory, 12(2), 140-146.

Watkins, M. J., & Peynircioglu, Z. F. (1990). The revelation effect : When disguising test items induces recognition. Journal of Experimental Psychology : Learning, Memory, and Cognition, 16(6), 1012-1020.

Mots clés :

Faux souvenirs - Croyances autobiographiques - Effet de révélation - Mémoire autobiographique - Souvenirs d’enfance - Mémoire des visages - Cognition - Parade d’identification - Tapissage de police - Adultes

A lire également sur PsychoTémoins :

Rubrique Faux souvenirs, suggestibilité, souvenirs retrouvés

Fiche historique n° 1. La recherche contemporaine sur les faux souvenirs [Mise à jour]

Crédit photo :

hanabrighton
Certains droits réservés (Licence Creative Commons)