• Accueil
  • Actualités
  • Identification de suspects : vers un nouvel indice de la fiabilité des témoignages oculaires ?

Identification de suspects : vers un nouvel indice de la fiabilité des témoignages oculaires ?

24 janvier 2012 par Frank Arnould

Les témoins oculaires imprécis se souviendraient mieux des figurants d’une parade d’identification que les témoins précis.

PNG - 80.7 ko

Selon les résultats publiés par les psychologues américains Steve Charman et Brian Cahill, un nouvel indice permettrait de déterminer si un témoin oculaire a identifié avec précision ou non un suspect dans un tapissage de police.

Plus de 300 étudiants ont participé à l’expérience. Dans un premier temps, ils ont visionné l’enregistrement vidéo d’un vol d’argent perpétré par un homme. Ils ont ensuite été invités à désigner ou non le délinquant dans une parade d’identification. Pour une partie des participants, le coupable était présent dans le tapissage parmi les figurants. Pour l’autre partie, il était remplacé par un suspect innocent.

Les chercheurs ont mesuré le temps de décision pris par les témoins pour faire leur choix. Ces derniers ont également attribué à leur décision un niveau de certitude, et ont indiqué la manière dont ils avaient identifié la personne (de façon automatique ou réfléchie). Les participants ont ensuite été soumis à un test-surprise de mémoire : ils ont dû reconnaitre, parmi de nouveaux visages, ceux des figurants présents dans le tapissage.

Les chercheurs ont observé que plus la mémoire des figurants était bonne, plus les témoins avaient commis des erreurs d’identification, et plus le suspect était susceptible d’être innocent. Comment expliquer ce résultat ? En fait, les témoins précis ont pris leur décision rapidement, de manière automatique. Par conséquent, ils n’ont probablement pas examiné de manière approfondie l’ensemble de la parade. Au contraire, les témoins imprécis ont pris leur décision plus lentement et de manière plus réfléchie. C’est ce qui leur a permis de mieux mémoriser les différents membres de la parade. Ils se sont donc mieux souvenus du visage des figurants.

Tester la mémoire des figurants présenterait des avantages par rapport à d’autres indices de la fiabilité des témoignages, ont noté les deux psychologues. Par exemple, en tant que mesure comportementale, elle ne repose pas sur l’introspection et exclut les difficultés qui se posent quand des personnes essayent d’analyser elles-mêmes leurs propres processus cognitifs.

Néanmoins, les chercheurs ont noté plusieurs limites à cette mesure. Par exemple, sa capacité à détecter la précision d’une identification pourrait fluctuer en fonction de différents facteurs, comme le délai séparant le moment du crime du tapissage, la procédure de tapissage utilisée ou encore un changement d’apparence du malfaiteur. Des études complémentaires s’avèrent donc nécessaires.

De plus, si, en moyenne, les témoins précis se sont moins bien souvenus des figurants, 11 % d’entre eux ont reconnu avec succès l’ensemble des figurants présents dans la parade.

Les chercheurs ont aussi supposé que, sur le terrain, l’utilisation de cette mesure pourrait rencontrer une certaine résistance de la part de policiers, juristes ou jurés, car elle produit une donnée contre-intuitive. En effet, intuitivement, ces personnes s’attendent plus probablement à ce que les témoins précis aient une bonne mémoire et donc qu’ils devraient mieux se souvenir des figurants que les témoins imprécis. Qui plus est, elles pourraient trouver incongru l’idée d’évaluer la précision d’une identification en demandant au témoin de se souvenir des figurants de la parade.

Référence :

Charman, S.D., & Cahill, B.S. (2012). Witnesses’ memories for lineup fillers postdicts their identification accuracy. Journal of Applied Research in Memory and Cognition, 1(1), 11-17.

Mots clés :

Témoignage oculaire – Parade d’identification – Tapissage de police – Innocence – Erreur d’identification – Mémoire – Cognition – Adultes

À lire également sur PsychoTémoins :

Sous-rubrique Actualités de la recherche – Parade d’identification

Crédit image :

 BostonBill 
Certains droits réservés (Licence Creative Commons)