Images truquées et faux souvenirs.

24 novembre 2009 par Frank Arnould

Une image truquée est un outil puissant de suggestion, pouvant conduire certaines personnes à se souvenir d’actions qu’elles n’ont pourtant jamais exécutées. Deux mécanismes cognitifs seraient responsables de cet étrange pouvoir.

PNG - 91.7 ko

Plusieurs recherches récentes montrent que la présentation d’images truquées peut modifier notre vision du passé (voir, par exemple, Nash, Wade & Lindsay, 2009). Par quels mécanismes ces preuves falsifiées modifient-elles nos croyances et nos souvenirs autobiographiques ? Une expérience, publiée par une équipe de psychologues britanniques, montre que deux processus cognitifs seraient impliqués dans ce phénomène.

Les images truquées créent ainsi une illusion de familiarité avec les faits suggérés, conduisant les personnes à penser que ces évènements fictifs ont réellement eu lieu. Ces images sont aussi perçues comme des sources d’information hautement crédibles, les individus étant alors moins scrupuleux quand ils jugent la qualité de leurs représentations mentales associées aux suggestions.

« Par conséquent, suspects, enquêteurs et toute autre personne devraient se méfier des souvenirs qui font brusquement surface après la présentation de preuves confirmant les faits », concluent les auteurs de l’étude (p. 779, notre traduction).

Références :

Nash, R. A., Wade, K. A., & Brewer, R. J. (2009). Why do doctored images distort memory ? Consciousness and Cognition, 18(3), 773-780.

Nash, R.A., Wade, K.A., Lindsay, D.S. (2009). Digitally manipulating memory : Effect of doctored videos and imagination in distorting beliefs and memories. Memory & Cognition, 37(4), 414-424.

Mots clés :

Faux souvenirs – Suggestion – Suggestibilité – Images truquées – Preuves falsifiées – Mémoire – Cognition – Contrôle de la source des informations – Adultes

À lire également sur PsychoTémoins :

Imagination, preuves falsifiées et faux souvenirs

Crédit photo :

Applejan
Certains droits réservés (Licence Creative Commons)