Imitation, émotion et détection du mensonge

25 septembre 2009 par Frank Arnould

Imiter les comportements de son interlocuteur perturbe-t-il ou facilite-t-il la détection du mensonge ?

PNG - 32.6 ko

Spontanément, nous avons tendance à imiter les expressions faciales et corporelles de nos interlocuteurs. Certains psychologues pensent que cela nous permet de mieux comprendre les émotions ressenties par autrui. Est-ce toujours le cas ? Pas vraiment, si l’on en croit les résultats d’une étude publiée récemment par des chercheurs de l’Université de Leyde aux Pays-Bas (Stel, van Dijk, & Olivier, 2009).

Dans cette expérience, de jeunes adultes volontaires doivent décider si leur interlocuteur ment ou dit la vérité à propos d’un don à une association caritative.

Les psychologues constatent que les participants perçoivent mieux les émotions réelles des menteurs et évaluent mieux la sincérité des personnes quand ils ont été incités à ne pas imiter les expressions corporelles et les mimiques faciales de leur interlocuteur, comparativement aux personnes invitées expressément à le faire et à celles n’ayant reçu aucune consigne particulière. Ces dernières manifestent d’ailleurs une tendance naturelle à mimer les comportements de leur partenaire.

Ces résultats conduisent les auteurs de l’étude à formuler la recommandation suivante : si vous souhaitez connaître la vérité, alors n’imitez pas !

Référence :

Stel, M., Dijk, E. V., & Olivier, E. (2009). You want to know the truth ? Then don’t mimic ! Psychological Science, 20(6), 693-699.

Mots clés :

Détection du mensonge – Emotion – Expressions faciales – Communication non verbale – Gestes – Imitation - Adultes

À lire également sur PsychoTémoins :

Sous-rubrique Actualités de la recherche - Mensonge et détection du mensonge.

Crédit photo :

kalanicole
Certains droits réservés (Licence Creative Commons)