Jurés et procédures de tapissage

2 juillet 2009 par Frank Arnould

Les psychologues recommandent d’administrer les parades d’identification en double aveugle. Les jurés reconnaissent-ils l’avantage de cette procédure ?

PNG - 33.2 ko
Inspirés par la recherche médicale, les psychologues recommandent d’administrer les parades d’identification de suspects en double aveugle.

Pour éviter que les résultats ne soient faussés, les recherches médicales testent souvent l’efficacité de médicaments en double aveugle (ou à double insu) : ni les patients, ni le personnel médical participant au protocole ne sont au courant de la nature exacte du traitement administré (médicament contenant la molécule active ou placebo). La connaissance de cette information pourrait en effet influencer patients et médecins.

Dans le domaine judiciaire, les psychologues recommandent d’utiliser le même principe lors de la passation des parades d’identification : ni le témoin oculaire, ni le policier procédant au tapissage ne devraient être préalablement informés sur l’identité du suspect. En effet, plusieurs études montrent que la passation en simple aveugle pose problème, car le policier connaissant l’identité du suspect peut influencer la décision du témoin, au moins dans certaines circonstances (voir, par exemple, Greathouse & Bull Koreva, 2009).

Or, le psychologue Daniel Wright, de l’Université Internationale de Floride, États-Unis, publie avec ses collègues les résultats d’une série d’expériences dont les résultats sont plutôt alarmants (Wright, Carluccis, Evans, & Schreiber Compo, 2010). Ceux-ci montrent que la plupart des participants devant juger la culpabilité d’un accusé ayant été identifié pendant un tapissage de police, traite globalement de façon équivalente les parades d’identification en double et en simple aveugle !

« Les implications de cette recherche sont claires. Il est essentiel d’insister auprès des personnes utilisant les données d’identification de témoins oculaires que les parades en simple aveugle sont moins fiables que celles utilisation une procédure en double aveugle », concluent les auteurs (p. 864, notre traduction).

Références :

Greathouse, S.M., & Bull Kovera, M.B. (2009). Instruction bias and lineup presentation moderate the effects of administrator kwowledge on eyewitness identification. Law and Human Behavior, 33(1), 70-82.

Wright, D.B., Carlucci, M.E., Evans, J.R., & Scgreiber Campo, N. (2010). Turning a blind eye to double blind line-up. Applied Cognitive Psychology, 24(6), 849-867).

Mots clés :

Témoignage oculaire – Parade d’identification – Tapissage de police – Double aveugle – Jurés – Adultes

À lire également sur PsychoTémoins :

Sous-rubrique Actualités de la recherche – Jurys et jurés

Un biais dans les parades d’identification 

Crédit photo :

ThomasThomas
Certains droits réservés (Licence Creative Commons)