Détecter le mensonge chez l’enfant ?

24 mai 2007 par Frank Arnould

Distinguer le mensonge de la vérité est une tâche très difficile. Selon une étude publiée par des chercheurs suédois de l’Université de Göteborg (Strömwall, Granhag & Landström, 2007), les adultes ne sont globalement pas capables de détecter le mensonge chez des enfants de 11 à 13 avec une précision supérieure du niveau de la chance (51, 5 %). La tâche est encore plus ardue lorsque les enfants ont pu préparer leur témoignage (46,1 % des jugements sont précis lorsque le témoignage est préparé versus 56,6 % lorsqu’il ne l’est pas). Les adultes de l’expérience manifestent un biais de vérité, c’est-à-dire une tendance à juger plus souvent que les enfants disent la vérité plutôt qu’à estimer qu’ils mentent. Ils indiquent également avoir décidé que les enfants mentent surtout en fonction de ce qu’ils disent et moins en fonction de leurs comportements non verbaux.

Lorsque les enfants ont eu l’opportunité de préparer leur témoignage, lils rapportent avoir utilisé plus de stratégies non verbales pour mentir. Lorsqu’ils n’ont pas pu le préparer, ils indiquent alors avoir utilisé plus de stratégies verbales. Il ne s’agit ici que d’une tendance puisque la différence n’est pas statistiquement significative.

Peu importe le type de témoignage, la stratégie verbale la plus utilisée par les enfants pour mentir est de s’aider de ses propres expériences (l’enfant s’aide d’expériences réelles auxquelles il ajoute des éléments faux) ou de celles des autres (l’enfant utilise des expériences qu’un ami, un frère ou une sœur lui ont décrit). La tactique non verbale la plus utilisée est d’essayer de rester calme.

Référence :

Strömwall, L. A., Granhag, P. A., & Landström, S. (2007). Children’s prepared and unprepared lies : Can adults see through their strategies ? Applied Cognitive Psychology, 21, 457-471.

Mots-clés :

Détection du mensonge, Témoignage préparé, Témoignage non préparé, Stratégie, Enfants, Adultes

A lire également sur PsychoTémoins :

Vérité ou mensonge : les adultes savent-ils évaluer la crédibilité des témoignages d’enfants ?

Existe-t-il vraiment des indices comportementaux du mensonge ?

Les enfants sont-ils capables de maintenir un mensonge au cours d’un interrogatoire ?

Entraînés à mentir : la détection du mensonge dans le témoignage d’enfants au cours d’un procès

L’aptitude à détecter le mensonge dans les témoignages d’enfants et d’adultes

Détecter le mensonge chez des enfants, des adolescents et des adultes. Existe-t-il des différences selon la profession de ceux qui jugent la crédibilité des témoignages ?

La technique CBCA et la détection du mensonge dans les témoignages d’enfants

Des enfants qui mentent ou disent la vérité : effets sur les décisions de jurés

Evaluer la crédibilité des allégations d’agressions sexuelles d’enfants : l’interêt du protocole d’entretien du NICHD