Les personnes âgées seraient-elles des témoins peu fiables ?

26 février 2007 par Frank Arnould

Une expérience étudie la sensibilité de témoins âgés aux suggestions trompeuses, ainsi que leur niveau de certitude dans la précision de leurs souvenirs.

Dans une expérience publiée par Dodson et Krueger (2006), des jeunes adultes et des personnes âgées doivent répondre à un questionnaire portant sur une scène de cambriolage qu’ils viennent tout juste de visionner. Certaines questions qui leur sont posées contiennent des suggestions trompeuses. Une tâche de mémoire de la source des souvenirs est ensuite proposée aux participants. Ils doivent indiquer, pour chaque élément présenté, si celui-ci a été vu dans la vidéo du cambriolage, lu dans le questionnaire, vu dans la vidéo et lu dans le questionnaire ou ni vu dans la vidéo ni lu dans le questionnaire. Les participants doivent évaluer leur niveau de certitude pour chacune de leurs réponses. Un groupe de jeunes adultes répond à cette épreuve deux jours après la première phase de l’expérience. Ce délai a pour objectif d’obtenir chez ce groupe un niveau de mémoire générale identique, apparié à celui du groupe âgé.

Les résultats montrent que les sujets âgés et le groupe apparié de jeunes adultes affirment, à un niveau comparable, avoir vu des éléments dans la vidéo qui leur ont en fait été suggérés. Ces deux groupes diffèrent néanmoins sur un point très important : les sujets âgés ont plus tendance à faire ce genre d’erreurs lorsqu’ils sont confiants dans l’exactitude de leurs réponses. Au contraire, les jeunes adultes du groupe apparié les commettent lorsqu’ils se sentent peu confiants.

Ainsi, les personnes âgées commettent une plus large proportion d’erreurs de suggestibilité lorsqu’elles sont confiantes dans l’exactitude de leurs réponses. Si ce résultat est confirmé, il est inquiétant lorsque l’on sait que le niveau de confiance exprimé par un témoin est généralement interprété par des jurés ou encore des policiers comme un bon indicateur de la justesse des souvenirs.

Référence :

Dodson, C.S., & Krueger, L.E. (2006). I misremember it well : Why older adults are unreliable eyewitnesses. Psychonomic Bulletin & Review, 13, 770-775.

Mots-clés :

Témoignage oculaire, Mémoire, Faux souvenirs, Suggestibilité, Confiance, Métamémoire, Vieillissement, Adultes jeunes, Personnes âgées.