Les suggestions modifient nos comportements

20 juin 2008 par Frank Arnould

Pour la première fois, des psychologues montrent que les suggestions concernant un évènement d’enfance fictif transforment le comportement des personnes.

PNG - 38.4 ko
Enfant, vous êtes tombé malade après avoir mangé un yaourt aux pêches. Vous en souvenez-vous ?

Selon les informations issues de la base de données bibliographiques Pascal de l’INIST-CNRS, plus de 760 articles de recherche ont été publiés sur les faux souvenirs depuis 1986. L’intérêt des chercheurs sur cet aspect étonnant du fonctionnement de notre mémoire est donc particulièrement vif. Presque chaque nouvelle livraison de certaines revues scientifiques spécialisées, comme Applied Cognitive Psychology ou Memory, propose au moins une publication inédite sur ce sujet.

Ces travaux, d’une importance évidente pour la psychologie des témoignages, confirment notamment que les suggestions favorisent significativement la formation de fausses croyances ou de faux souvenirs autobiographiques. Ces distorsions de la mémoire sont elles-mêmes modulées par différents facteurs comme, parmi d’autres, la plausibilité et la tonalité émotionnelle des évènements fictifs, l’âge des participants, le moment où les suggestions sont communiquées.

La recherche sur la suggestibilité a franchi récemment une nouvelle étape. L’équipe de psychologues dirigée par Alan Scoboria, de l’Université de Windsor au Canada, vient de découvrir que les suggestions portant sur un évènement d’enfance négatif, possèdent la propriété de modifier ensuite les comportements réels des personnes (Scoboria, Mazzoni & Jarry, 2008) !

On suggère à une partie des jeunes adultes prenant part à l’expérience, qu’étant enfants, ils sont tombés malades suite à l’ingestion d’un yaourt aux pêches avarié. Une semaine plus tard est organisée une étude de marketing portant sur leurs préférences alimentaires. C’est, du moins, ce que l’on fait croire aux participants ! Tout est fait pour que ces derniers ne puissent établir aucun lien avec la phase précédente de suggestion. En d’autres termes, ils doivent avoir l’impression de participer à une toute nouvelle étude. Leur tâche est maintenant d’évaluer leur perception de différentes sortes de biscuits salés et de yaourts. A la fin des évaluations, la possibilité leur est offerte de se restaurer avec les produits restants.

Comparativement aux personnes du groupe contrôle, celles soumises à la suggestion jugent le yaourt aux pêches comme étant le moins à leur goût et... elles consomment également une moins grande quantité de yaourts, peu importe le parfum ! Bien évidemment, la suggestion ne modifie en rien la consommation des biscuits salés !

Les données de l’étude ne permettent pas de déterminer le mécanisme par lequel les suggestions parviennent à modifier le comportement alimentaire des participants de l’expérience. Ont-ils développé des fausses croyances ou des faux souvenirs de l’évènement fictif ? L’influence est-elle consciente ou implicite ?

Quoi qu’il en soit, les suggestions concernant des évènements fictifs du passé ont manifestement, dans certaines circonstances, des effets terriblement dévastateurs. Elles créent des distorsions de la mémoire et modifient les attitudes. Nous savons désormais qu’elles peuvent aussi transformer les comportements.

Un peu de terminologie

Fausses croyances autobiographiques. Sentiment d’avoir vécu un évènement autobiographique fictif et suggéré, ne s’accompagnant pas d’un souvenir détaillé.

Faux souvenirs autobiographiques. Souvenir détaillé d’un évènement autobiographique fictif et suggéré.

Suggestibilité. Schacter (2003) définit la suggestibilité comme la susceptibilité à intégrer dans nos souvenirs des informations fausses provenant de sources externes (un expérimentateur, un ami, un policier, un article de journal, un membre de la famille...).

Références :

Schacter, D.L. (2003). Science de la mémoire. Oublier et se souvenir. Paris : Odile Jacob.

Scoboria, A., Mazzoni, G., & Jarry, J.L. (2008). Suggesting childhood food illness results in reduced eating behaviour. Acta Psychologica, 128(2), 304-309.

Mots-clés :

Faux souvenirs induits, Changement de comportement, Comportement alimentaire, Mémoire, Cognition, Suggestibilité, Adultes

Crédit photo :

The eclectic Oneironaut
Certains droits réservés (Licence Creative Commons)