• Accueil
  • Actualités
  • Les suggestions trompeuses influencent-elles durablement le témoignage d’enfants ?

Les suggestions trompeuses influencent-elles durablement le témoignage d’enfants ?

18 août 2010 par Frank Arnould

Évolution dans le temps de deux types d’erreur dans les témoignages d’enfants.

PNG - 94.9 ko

Plusieurs formes de suggestion peuvent provoquer différentes erreurs dans les témoignages d’enfants. L’enquêteur peut indiquer au jeune témoin qu’un fait qui ne s’est pas produit a bien eu lieu. L’enfant risque d’introduire ce nouvel élément dans ses déclarations, provoquant ainsi une erreur de commission.

L’enquêteur peut aussi suggérer qu’un fait qui s’est bien produit n’a pas eu lieu. L’enfant risque alors de ne pas mentionner cet élément dans ses déclarations, commettant ainsi une erreur d’omission. Avec ses collègues, Henry Otgaar, de l’Université de Maastricht, aux Pays-Bas, étudie l’évolution temporelle de ces erreurs quand l’enfant est interrogé à plusieurs reprises.

Les participants, âgés de 4 et 9 ans, sont priés d’enlever trois vêtements d’une poupée et de les déposer sur la table. L’un des expérimentateurs suggère une omission à la moitié des enfants. Preuve à l’appui, il leur montre qu’une pièce d’habillement, que les jeunes sujets avaient bien retirée, est toujours présente sur la poupée (elle a été replacée à l’insu des enfants).

Pour l’autre moitié des participants, l’expérimentateur suggère une information susceptible de provoquer une erreur de commission : les enfants auraient enlevé un quatrième vêtement de la poupée, insinuation ne correspondant pas aux faits. Toujours preuve à l’appui, il leur présente cet élément supplémentaire disposé sur la table (toujours à l’insu des enfants), au côté des vêtements réellement ôtés.

Tous les participants sont ensuite interrogés de manière non suggestive, et à trois reprises, sur les faits : immédiatement après la séance, une semaine plus tard, puis par leurs parents devant renseigner un questionnaire qui leur a été remis.

Les résultats montrent que les erreurs de commission (après suggestion, rapporter à tort avoir enlevé un quatrième vêtement) et d’omission (après suggestion, ne pas divulguer avoir bien retiré le troisième vêtement) sont présentes dès le premier entretien (chez 66 % et 45 % des enfants, respectivement). Cependant, toutes ces inexactitudes deviennent de moins en moins nombreuses au fur et à mesure de la répétition des entrevues, les erreurs de commission étant celles persistant le plus dans le temps.

D’autres chercheurs ont observé une augmentation des erreurs suggérées quand les entretiens se répètent. Cependant, dans leurs études, les suggestions sont elles-mêmes renouvelées, alors qu’une seule suggestion est délivrée dans l’expérience néerlandaise. C’est de cette manière que l’équipe d’Henri Otgaar explique ces données apparemment contradictoires.

Les analyses révèlent également qu’il est plus facile d’induire des erreurs de commission que d’omission. En outre, dans tous les entretiens, les enfants de quatre ans commettent plus d’erreurs du premier type que leurs camarades plus âgés. En revanche, l’âge n’a pas d’influence sur le taux d’erreurs du second type.

Les enfants, dans cette étude, participent activement à l’expérience en accomplissant différentes actions. Certaines données empiriques indiquent que les souvenirs d’actions réalisées personnellement sont robustes (voir, par exemple, Engelkamp, Seiler, & Zimmer, 2004). Manifestement, cela ne permet pas aux jeunes participants d’être totalement immunisés contre les suggestions !

Références :

Otgaar, H., Candel, I., Smeets, T., & Merckelbach, H. (2010). You didn’t take Lucy’s skirt off : The effect of misleading information on omissions and commissions in children’s memory reports. Legal and Criminological Psychology, 15(2), 229-241.

Engelkamp, J., Seiler, K. H., & Zimmer, H. D. (2004). Memory for actions : Item and relational information in categorized lists. Psychological Research, 69(1), 1-10.

Mots clés :

Témoignage – Entretien répété – Erreur – Mémoire – Suggestibilité - Enfants d’âge préscolaire – Enfants d’âge scolaire – Mineurs

À lire également sur PsychoTémoins :

Sous-rubrique Actualités de la recherche – Témoignages d’enfants

Témoignages d’enfants : effacer les souvenirs ?

Vu ou pas vu ? L’effet de différentes formes de suggestion sur le témoignage d’enfants

Crédit photo :

Estoril
Certains droits réservés (Licence Creative Commons)