Portraits-robots et culpabilité

2 avril 2009 par Frank Arnould

Des psychologues ont découvert un biais dans la perception de la ressemblance entre portrait-robot et apparence physique du suspect.

PNG - 89.8 ko

Selon les résultats publiés par le psychologue Steve Charman, de l’Université Internationale de Floride, États-Unis, et ses collègues, les croyances concernant la culpabilité d’un suspect influencent la perception de la ressemblance entre celui-ci et un portrait-robot.

Dans la première étude, certains étudiants, jouant le rôle d’enquêteurs de police, sont informés que deux témoins ont identifié un suspect particulier. Ces « enquêteurs » jugent alors que ce suspect particulier ressemble plus à un portrait-robot que les enquêteurs n’ayant pas été informés de la sorte.

Dans la seconde étude, des étudiants jouent le rôle de jurés. Leurs croyances sur la culpabilité de l’accusé prédisent leurs jugements concernant la ressemblance entre un portrait-robot et l’accusé. Pourant, dans ces deux expériences, le portrait-robot ne représente directement aucune des personnes présentées aux participants !

La perception de la ressemblance entre portrait-robot et apparence physique d’une personne serait donc malléable. Elle serait influencée par les croyances préalables des enquêteurs et des jurés sur la culpabilité du suspect ou de l’accusé. Pour les auteurs de ces expériences, les résultats suggèrent que l’utilisation d’un portrait-robot comme preuve de la culpabilité d’une personne pourrait être problématique.

Référence :

Charman, S.D., Gregory, A.H., & Carlucci, M. (2009). Exploring the diagnostic utility of facial composites : Beliefs of guilt can bias similarity between composite and suspect. Journal of Experimental Psychology : Applied, 15(1), 76-90.

Mots clés :

Portrait-robot – Logiciel FACES 4.0 - Culpabilité – Croyance – Biais – Ressemblance - Adultes

À lire également sur PsychoTémoins :

Sous-rubrique Actualités de la recherche – Portraits-robots

Crédit photo :

snapshot sarah
Certains droits réservés (Licence Creative Commons)