Suggestibilité et témoignage : le rôle de l’attention

24 avril 2006 par Frank Arnould

Un témoin qui assiste à un délit doit souvent accomplir des activités variées comme trouver une sortie pour s’échapper, aider la victime, éviter d’être blessé tout en essayant de mémoriser les événements et l’identité du malfaiteur. Sean Lane (Louisiana State University, Etats-Unis) a publié les résultats d’une expérience qui montrent que des participants devant partager leur attention entre deux tâches simultanées (visionner des diapositives décrivant une scène de vol tout en effectuant une tâche d’identification musicale) se souviennent moins bien des éléments de la scène que des sujets qui effectuent ces tâches séparément. L’attention divisée au moment de la vision de la scène a un autre effet : les participants ont plus tendance à faire des erreurs d’attribution de la source de leurs souvenirs. Autrement dit, ils déclarent plus souvent que des éléments nouveaux suggérés par la suite dans un questionnaire ont été vus dans les diapositives. L’attention divisée augmente donc la suggestibilité des témoins.

L’auteur fait remarquer que les situations expérimentales habituelles utilisent peu le paradigme de l’attention divisée. Ces situations pourraient donc avoir pu sous-estimer le rôle de la suggestibilité sur les témoignages.

Référence :

Lane, S.M. (2006). Dividing attention during a witnessed event increases eyewitness suggestibility. Applied Cognitive Psychology, 20, 199-212.