Témoignages de policiers

18 février 2006 par Frank Arnould

Le témoignage des policiers est-il influencé par l’arme brandie par le malfaiteur ?

Les psychologues Lynn Hulse et Amina Memon, de l’Université Aberdeen, en Écosse, soumettent soixante-dix policiers à une vidéo relatant une altercation verbale entre un couple et leur agresseur. Celle-ci est présentée au moyen d’un simulateur, conçu pour la formation à l’utilisation des armes à feu. Deux scénarios sont proposés. Dans le premier, le niveau de violence exhibé par l’agresseur est modéré. Il finit par quitter la scène sans être une menace sérieuse pour ses victimes. Dans le second, la menace est plus élevée. L’agresseur brandit une arme à feu puis tire sur l’homme et la femme l’accompagnant, sauf si les policiers l’en empêchent en utilisant leur propre arme.

Les policiers vivent la situation comme étant émotionnellement plus pénible quand l’agresseur brandit son arme. Leur témoignage est influencé de différentes façons par la présence de cette dernière. Globalement, leurs souvenirs de la scène sont plus précis, mais aussi moins complets que ceux des policiers ayant assisté à la scène sans arme.

Cependant, la présence de l’arme ne nuit pas à leur mémoire de l’apparence de l’agresseur. Ces policiers identifient même moins souvent (26 %) une personne innocente dans un tapissage dans lequel l’agresseur n’est pas présenté que leurs collègues ayant vu l’autre version de la vidéo (39 %), bien que la différence ne soit pas statistiquement significative. D’autres études montrent pourtant qu’une arme capte l’attention des témoins, les empêchant de mémoriser avec précision la physionomie du malfaiteur. L’expertise professionnelle des policiers les immunise-t-elle contre cet effet de focalisation ? C’est une explication possible.

Référence :

Hulse, L.M., & Memon, A. (2006). Fatal impact ? The effects of emotional arousal and weapon presence on police officers’ memories for a simulated crime. Legal & Criminological Psychology, 11(2), 313-325.

Mots clés :

Témoignage oculaire, Parade d’identification, Tapissage, Mémoire, Effet de focalisation sur l’arme, Policier, Adultes,