• Accueil
  • Actualités
  • Une évaluation comparative de plusieurs méthodes de construction d’un portrait-robot

Une évaluation comparative de plusieurs méthodes de construction d’un portrait-robot

16 juin 2006 par Frank Arnould

Frowd et al. (2005a) ont évalué cinq techniques de construction d’un portrait-robot. Des sujets visionnaient tout d’abord une photographie d’une personnalité célèbre (mais qui ne leur était pas familière). Deux jours plus tard, ils devaient décrire le visage de mémoire au cours d’un entretien cognitif puis participaient à la construction d’un portrait-robot. Celle-ci était réalisée par un croquis d’artiste ou à l’aide de l’un des logiciels suivants : E-FIT, PROfit, FACES et EvoFIT.

Seulement 3 % des portraits-robots générés ont été nommés correctement par des observateurs indépendants. Ce résultat laisse entendre que leur qualité était particulièrement faible. Il est possible que le délai de deux jours choisi justement par les auteurs pour être plus proche de conditions réelles en était responsable, au moins en partie. En effet, dans une autre étude (Frowd et al. 2005b) [1], le taux de dénomination passait à 10,6 % lorsque le délai était de 3-4 heures entre l’exposition à une photographie et la construction du portrait-robot, ce qui restait, de toute manière, peu élevé.

Les croquis d’artiste étaient les mieux nommés dans la première étude (8,1 %) alors que le logiciel E-FIT obtenait le meilleur taux dans la seconde (19 %). Dans cette dernière recherche, les auteurs avaient de plus montré que les portraits-robots de visages distinctifs étaient mieux nommés que ceux de visages plus communs (15,7 % versus 5,5 %).

Références :

Frowd, C.D., Carson, D., Ness, H., Mcquiston-Surrett, D., Richardson, J., Baldwin, H. & Hancock, P. (2005a). Contemporary composite techniques : The impact of a forensically-relevant target delay. Legal and Criminological Psychology, 10, 63-81.

Frowd, C.D., Carson, D., Ness, H., Richardson, J., Morrison, L., McLanaghan, S., & Hancock, P. (2005b). A forensically valid comparison of facial composite systems. Psychology, Crime & Law, 11, 33-52.

Mots clés :

Témoignage oculaire, Portrait-robot, Mémoire, Cognition, Adultes


[1] Dans cette étude, les techniques de construction d’un portrait-robot de célébrités étaient les suivantes : croquis d’artiste, E-FIT, PROfit, Photofit et EvoFIT.